Bergeyre allons sur ta butte

Butte BergeyreLa butte Begeyre est un micro quartier préservé . Une vraie pépite parisienne telle qu’on les aime. Perdu, tranquille, caché, insolite, secret, résistant, ce quartier ne vous délivrera pas tout de suite ses atours mais il vous fera grimper à 100 mètres d’altitude.

Vous y découvrirez des rues pavées bordées de maisons aux allures provinciales, une vue magnifique sur tout Paris, une vigne (le clos des Chaufourniers) un jardin partagé, une utopicerie (local associatif) des panneaux insolites, des chats qui rodent….

L’accés

Le quartier forme un triangle approximatif délimité en contrebas par l’avenue Simon-Bolivar au sud, l’avenue Mathurin-Moreau au nord et la rue Manin à l’est.
Une seule rue en lacets à forte pente permet l’accès au sommet de la butte Bergeyre : la rue Georges-Lardennois, qui part de l’avenue Mathurin-Moreau au nord et au bas de la colline.
Pour les piétons 3 escaliers à disposition (d’environ 85 marches)  : le premier à l’ouest, intitulé rue Michel-Tagrine coupe la boucle principale de la rue Georges-Lardennois  ; le deuxième relie l’extrémité sud-est de cette rue à l’avenue Simon-Bolivar en contrebas et le troisième à l’est relie la rue Manin à la rue Barrelet-de-Ricou.

Capture d’écran 2014-11-25 à 16.44.43

Si vous voulez vous la jouer à la « Willy Ronis » empruntez l’escalier Michel Tagrine  immortalisé par le photographe  dans les années 50.

escalier willy ronis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La visite en photos

 

L’histoire du lieu

 Une colline avec des moulins et des carrières

Rue des Chaufourniers en 1913

Rue des Chaufourniers en 1913

Au départ c’ était une colline couverte de moulins
(jusqu’à 6 moulins sur la Butte Bergeyre) et de carrières. Comme sa voisine les Buttes Chaumont, elle fut surtout le théâtre d’une intense activité d’extraction de gypse, la pierre qui sert à faire le plâtre. Il y avait donc de nombreux fours aux alentours (d’où le nom de certaines rues comme la rue des Chaufourniers et du passage des fours à chaux )

L’aménagement du parc des buttes Chaumont

Entre 1863 et 1867, on aménage le parc des Buttes Chaumond et  les travaux de l’ingénieur Adolphe Alphand et de l’architecte paysagiste Pierre Barillet-Deschamps  découperont la butte et laissèrent de coté la Butte «Bergeyre» qui restera à l’état sauvage pendant une quarantaine d’année. .

L’hôpital du baron de Rothschild

Selon les dernières volontés du baron Adolphe de Rothschild, décédé le 7 février 1900, son épouse la Baronne Julie-Caroline entreprend de faire construire un établissement spécialisé en ophtalmologie, destiné aux « indigents ». Il ouvrira en 1905

Le parc de loisir: les « folles Buttes »

Tour des folles Buttes

Tour des folles Buttes

En 1912 un parc d’attraction appelé les « folles Buttes » voit le jour.
Bien plus petit que le célèbre Luna Park qui ouvrit en 1909  à la porte Maillot,  il comprenait cependant une salle de bal, des manèges, unemaison hantée, des jeux divers, des chalets de « curiosités » et se remarquait par sa tour à laquelle on montait par une rampe hélicoïdale avec des surprises à chaque niveau.

Entrée des folles Buttes

Entrée des folles Buttes

Le stade

.

Butte BergeyreLe sommet restant vierge de toutes habitation ce fut l’occasion pour le sporting club de Vaugirard d’y installer un stade. Les travaux de déblaiement et d’arasement durèrent 4 ans. Le stade fut baptisé Robert Bergeyre, en hommage au joueur rugbyman et soutien acharné de la construction. Celui-ci mobilisé fut tué le 22 aout 1914.  Il avait une capacité de 15000 places et était le siège de l’Olympique de Paris (ancêtre du Red Star) La coupe de France 1920 s’y joua et des épreuves des jeux olympiques de 1924

Butte Bergeyre  stade

Butte Bergeyre stade

Le stade avait hélas un sol instable et était plutôt mal situé : il fut démoli en 1926 et laissa sa place à des pavillons.

 

 

 

 

 

et la nature ayant horreur du vide les lotissements sont arrivés sur la butte avec leurs habitants dont certains furent célèbres à l’instar de Mouloudji.

 Sources sur l’histoire de la butte :

http://www.des-gens.net/Histoire-de-la-butte-Bergeyre-6084

http://www.habitants-bergeyre.fr/fr/sections/la-butte-bergeyre

http://plateauhassard.blogspot.fr/2012/03/les-autres-buttes-chaumont.html

 

Ce contenu a été publié dans Paris ballades, Paris quartiers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Bergeyre allons sur ta butte

  1. Très bel endroit à découvrir en effet ! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>