De l’hôtel le Tellier à Uniqlo en passant par la société des Cendres

Lors de ma visite au square des Rosiers j’avais  remarquée une intrigante cheminée d’usine. Située au 39 rue des Francs Bourgeois, cette usine, la Société des Cendres   était jusqu’en 2002 la dernière du Marais. Actuellement le bâtiment abrite le magasin japonais de vêtement Uniqlo

 

IMG_3866IMG_0037

 

 

 

 

 

De l’hôtel le Tellier à Uniqlo en passant par la société des  Cendres

Construite  en  1866  à l’emplacement de l’hôtel Le Tellier,  l’usine fut créée par la société des Cendres.
Ainsi, en 1859 un groupe de bijoutiers, joailliers, orfèvres du quartier du Marais à Paris, décidait de fonder une société afin de procéder à la récupération des métaux précieux contenus dans leurs déchets de fabrication, déchets plus généralement désignés sous le terme de « cendres ». La société ainsi créée fut appelée « SOCIÉTÉ DES CENDRES ».

 

 

IMG_0038
Cette société,  qui était la dernière du Marais encore en activité, a déménagé   en 2002.

 

 

 

 

 

En 2010, la Société des Cendres tient à restaurer et reconvertir son patrimoine en dépit du « Plan de sauvegarde du Marais » qui vise à détruire les ouvrages postérieures au XVIIIe siècle situés dans les coeurs d’îlots du Marais.

Elle confie à l’architecte Pierre Audat et au bureau d’étude Cotec la mission de sauvegarder ce site et son outillage, de restaurer et de révéler ses qualités architecturales et, de redonner une nouvelle vie à ce remarquable témoignage de la Révolution Industrielle au coeur de Paris.

« Nous aurions pu tout démolir et construire un immeuble. Cela aurait été plus rentable. Mais nous avons préféré préserver le site et le remettre en état », indique Jean-Cyrille Boutmy, administrateur de la Société des Cendres, entreprise maintenant installée à Vitry (Val-de-Marne), toujours propriétaire du site.

ci-dessous maquette du projet  présentée à l’exposition le « Marais en héritage (s)  » au musée Carnavalet

 

Le site est désormais accessible au public grâce à l’ouverture de la boutique UNIQLO, tout en conservant un espace dédié à l’histoire de l’usine, comprenant une scénographie de Pierre Audat et Sophia Boudou et présentant les machines et outillages utilisés dans l’atelier des Cendres ainsi qu’une maquette de l’usine représentant son état d’origine.

 

L’intérieur de « l’usine avec ses pulls et doudounes »…

et le petit musée au sous-sol…

 

 

Sources :

Projet Architecte Audat
Société des Cendres
Vive le Marais
Paris-bise-art
Le piéton de Paris
Le Parisien

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Paris quartiers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>