L’hôtel de Matignon

matignon cour d'honneurAux journées du patrimoine les visites se suivent et ne se ressemblent pas. Plus de trois heures de queue pour visiter l’ambassade de Chine et contre toute attente moins de 15 minutes  pour rentrer à Matignon. Je vous donne mon truc, allez-y à l’heure du déjeuner.

Un peu d’histoire

1719.  Achat d’un terrain par le prince Tingry, maréchal de France. Construction de l ‘hôtel par l’architecte Jean Courtonne
1723 Vente du domaine à Jacques de Matignon prince de Monaco. Le nouveau propriétaire retira le marché de travaux à Courtonne, soupçonné d’indélicatesse, mais lui conserva la fonction d’architecte jusque dans les premiers mois de 1724. Lorsque Courtonne fut en définitive supplanté comme architecte par Antoine Mazin, le gros-œuvre et la décoration extérieure étaient achevés et la décoration intérieure était en cour.
1804  Vendu au banquier  Quentin Crawford) et à son amante la danseuse Anne Éléonore Franchi.
1808 Acquisition par Talleyrand ancien ministre des relations extérieures
1812 Achat par Napoléon Ier
1816 Louis XVIII l’échange contre le palais de l’Élysée à Bathilde d’Orléans, duchesse de Bourbon. Le domaine passe à la famille d’Orléans
1889 Donation de l’hôtel à l’empereur François -Joseph  de Hasbourg  (l’époux de « Sissi » ) qui y installe  l’ambassade de l’Autriche-Hongrie.
1922 L’Autriche cède le domaine à la France
1959 La constitution de la Vème République est adoptée. L’hôtel Matignon est choisi comme lieu de travail et résidence officielle des premiers ministres.

La visite en images 

Le grand escalier.  Le décor en marbre peint a été réalisé en 1855. Du XVIII éme subsiste la rampe d’escalier en fer forgé du maître ferronnier Antoine Caron.

IMG_0043 IMG_0045

 

 

 

 

 

 

 

 Le bureau du premier ministre. Sur le bureau de style Louis XV Léon Blum signa les « accords de Matignon » en 1936. Au dessus des portes  la duchesse de Galliera fit placer trois peintures  de Fragonard représentant es saisons. Le panneau manquant , l’hivers est au musée de Los Angeles.

IMG_0047

 

 

IMG_0055

 

IMG_0048 IMG_0050

 

 

 

 

 

 

 

L’antichambre

IMG_0046

 

 

Dans un bureau un  tableau de  Zao Wou-ki

IMG_0051

 

et des gants de boxe ….

IMG_0053

 

 

 

 

 

 

La salle du conseil

La pièce eut longtemps d’autres fonctions : salle à manger d’apparat elle abritait  les diners du duc et de la duchesse de Galliera,   dont les armoiries couronnent encore le buffet de marbre rouge. Les médaillons des boiseries du XIXème évoquent les fables de la Fontaine.

IMG_0057

IMG_0059 IMG_0060

 

 

 

 

 

 

 

Tapisserie de la manufacture des gobelins , tissée entre 1763 et 1765, d’après un carton de Charles-Antoine Coypel. Intitulée le Bal de Babylone, elle fait partie d’un ensemble de 28 tapisseries relatant l’histoire de Don Quichotte.

IMG_0058

 

 Le salon jaune

La soie qui tapisse les pièces comme le mobilier XVIIIème ressuscite le confort de l’époque où cette pièce servait de chambre de parade aux princesses de Monaco.

IMG_0063

 

 

IMG_0064

 

 

Le salon bleu 

Michel Lange sculpta vers 1724 le riche décor rocaille des boiseries, avec ses motifs de coquille pour ce qui était alors  » le cabinet doré » des princes de Monaco. La « vie des Chinoises »  peinte par l’atelier de Christophe Huet sur les dessus-de-portes , est une fantaisie exotique comme le XVIIIème les aimait.

IMG_0065

 

 

IMG_0067`IMG_0066

 

 

 

 

 

 

 Le salon rouge

Ancienne sale du trône des princes de Monaco. Le décor d’origine est du XVIIIème. Au XIXème, le duc de Galliera et la duchesse l’enrichissent de médaillons de pierres dures dans le goût italien.  A la même époque, Pierre-Nicolas Brisset peignit les dessus de portes symbolisant les arts.

IMG_0069

 

IMG_6116

 

 Le jardin ou plutôt le parc avec ses deux hectares. Une tradition y veut que chaque premier ministre y plante son arbre

 

IMG_0075

 

 

IMG_0073

 

et la glacière …

IMG_0076

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>