Voir les ponts de Paris avec des maisons, c’est possible au Louvre avec l’exposition Hubert Robert

Du 9 Mars 2016 au 30 Mai 2016, le musée du Louvre rend hommage au peintre Hubert  Robert.  Ce peintre du 18ème vous le connaissez sans doute pour ses ruines,  ses paysages poétiques mais savez-vous qu’il nous donne à voir un Paris en mutation ?

Même si Hubert  Robert a vécu toute sa vie à Paris, il  a pourtant peu incarné sa ville.   Et pourtant,  comme le souligne Guillaume Faroult, le commissaire de l’exposition,  quand il le fait, « il fait des images extrêmement fortes ». « Il représente Paris comme un corps mutant. Robert est un visionnaire, il joue avec les visions ».

La destruction des ponts de Paris fait partie des  mutations observées par l’artiste :

La destruction des maisons sur le pont au Change en 1788

P1140649_Carnavalet_H_Robert_demolition_maisons_pont_au_Change_rwk

(source Wikipedia)

ou encore la démolition des maisons du pont Notre Dame en 1786

Destruction_of_the_houses_on_Pont_Notre_Dame_in_1786_by_Hubert_Robert_1733_1808

 

( source http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0421/m110400_23733-1_p.jpg)

Infos pratiques :

Du 9 mars au 30 mai 2016
Lieu :  Musée du Louvre Hall Napoléon, sous la pyramide
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9 h à 18 h. Nocturnes les mercredi et vendredi jusqu’à 21h45.
Renseignements :
01 40 20 53 17

Pour aller plus loin  :

Louvre : une exposition en l’honneur d’Hubert Robert
Conférence de Fabrice Conan « Redécouvrir Hubert Robert, peintre des ruines et créateur de jardins »
Les monuments de Paris d’Hubert Robert 
La création du Grand Louvre – L’Histoire par l’image
La démolition des maisons du pont Notre-Dame en 1786 | Musée Carnavalet – Histoire de la ville de Paris | Paris.fr
louvre-hubert-robert-1733-1808-un-peintre-visionnaire.pdf
Le Pont Notre-Dame, une histoire très mouvementée | Un Jour de plus à Paris
La retrospective à Hubert Robert – Entrée libre

 

Publié dans Paris et les artistes, Paris exposition, Paris histoire | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Pause Birmane

IMG_0622Chers lecteurs, vous l’avez sans doute remarqué ce blog s’est quelque peu endormi depuis fin janvier. J’étais partie très loin des pépites parisiennes au pays de la « Lady ». Je pourrais vous parler des pagodes, des bouddhas dorés, de la beauté du lac Inlé  mais ce que je retiens avant tout c’est la gentillesse et le sourire des Birmans.

Quelques photos pour vous donner envie …

 

IMG_0229 IMG_0223 IMG_0098 IMG_0217 IMG_0204 IMG_0189 IMG_0164 IMG_0341 IMG_0301 IMG_0273 IMG_0264 IMG_0531 IMG_0490 IMG_0585 IMG_0574

IMG_0013 IMG_0021 copie

IMG_0701IMG_0343 2IMG_0023IMG_0621IMG_0385 IMG_0375IMG_0423IMG_0768 IMG_0787

IMG_0288

 

 

 

Publié dans Pépites d'ailleurs | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Gratuit, Au bon marché, c’est l’exposition « Er Xi, Air de jeux  » de l’artiste chinois Ai Weiwei

Capture d’écran 2016-01-18 à 17.05.36Du 16 janvier au 20 février 2016, Le Bon Marché Rive Gauche accueille la première exposition en France de créations originales de l’artiste chinois Ai Weiwei. Un spectacle onirique et poétique qui vaut vraiment le détour.

Pour cette exposition baptisée « Er Xi » (« Air de jeux » , l’artiste  s’est inspiré du Shanhaijing, le livre des Monts et des Mers, ensemble de récits populaires imaginés dans l’antiquité chinoise et remontant à plus de deux mille ans.  Une exposition quatre étapes :

Le dragon en quatre segments

Interprété en Occident comme un animal maléfique, le dragon en Chine est le symbole de l’immortalité, de la persévérance et de la réussite. Celui d’AI Weiwei est composé d’une structure en tissage en bambou recouverte de papier de soie.

IMG_0003IMG_0004

 La chanson du blanc

Vingt-deux créatures fantastiques composent un majestueux bestiaire chimérique. Ai Weiwei réinterprète la chanson ici quelques êtres et esprit qui composent le Shanhai Jing ou Classique des monts et des mers.

IMG_0025

Un mur de selfies

L’oeuvre du mur de selfies expose quelques centaines d’autoportraits photographiés par AI Weiwei

IMG_0040

Les vitrines extérieures

IMG_0058 IMG_0073

et voici  la visite en  images

 

Publié dans Paris exposition | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Et si on se faisait la malle à l’expo Louis Vuitton

IMG_2068En sortant de l’exposition Picasso mania (un peu décevante à mon goût) on m’a « offert » une invitation pour aller voir l’exposition Vuitton. Une façon bien élégante d’inciter à gravir l’escalier pour visiter l’expo  gratuite  » Volez, Voguez, Voyager » qui retrace l’aventure de la Maison Louis Vuitton, de 1854 à aujourd’hui.

Je n’ai pas été déçue du voyage car les objets présentés (malles, costumes, documents ..) sont splendides et,  cerise sur le gâteau,  la scénographie  est remarquable.

Le voyage s’effectue autour de huit thématiques :

(cliquez sur les images pour agrandir)

Le bois, la malle classique

 L’invitation au voyage:

La croisière

L’automobile

L’aviation

Le train

Heures d’absences ( l’écriture, les livres…)

La malle tableau

IMG_2007malle tableau

 

 

 

 

La beauté

 

Les vêtements

Exposition gratuite au Grand Palais du 04 décembre 2015 au 21 février 2016. plus de renseignements et  de vidéos autour de l’expo ici

Publié dans Paris exposition | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Récoltes de pépites parisiennes de Noël

récolte de pépites parisiennes du webLe père Noël a parcouru la toile et  récolté pour vous  de jolies pépites parisiennes. Bonne lecture et bonnes fêtes !

Ile de France.fr Métro une carte qui affiche le temps entre les stations

 

Paname L’étonnant musée des moulages de l’hôpital Saint-Louis

Paris-bise-art – Le Vieux Montmartre, 1852-1890 (1)

ParisianShoeGals Paris : Vestiges du couvent des Cordelières dans les jardins de l’hôpital Broca – Angle des rues Pascal et de Julienne – XIIIème

Blog Paris Insolite Le terrain de tennis le plus vieux de Paris..

Paris-bise-art – Balade dans le Paris de 1965

Une fleur de Paris Si les Galeries Lafayette m’étaient contées…

Brèves d’Histoire Le plus vieux graffiti de Paris

ArchiPhotos Couvent Sainte-Bathilde à Vanves.

Les Paris DLD La première enceinte médiévale de Paris

Une fleur de Paris La légende du  » Loup voit  » des Invalides

ArchiPhotos La “Promenade Plantée” de Paris.

Une fleur de Paris Les cadrans solaires de l’Hôtel des Invalides

Paris zig zag Ah, les expressions parisiennes, tout un patrimoine dont on ignore souvent l’origine… Et pourtant nous en employons cert…

Brèves d’Histoire Vestiges de la Chapelle des Enfants-Rouges

Parishistoirevivante.com Le Panthéon de Soufflot

L’Obs Les dix petits secrets de l’Opéra de Paris

Le Figaro Le Bal Nègre, célèbre cabaret du Paris des Années Folles, revivra en 2017

Hufington Post De rares photos en couleurs de Paris il y a 100 ans

 

Publié dans Récolte de pépites parisiennes | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

De l’hôtel le Tellier à Uniqlo en passant par la société des Cendres

Lors de ma visite au square des Rosiers j’avais  remarquée une intrigante cheminée d’usine. Située au 39 rue des Francs Bourgeois, cette usine, la Société des Cendres   était jusqu’en 2002 la dernière du Marais. Actuellement le bâtiment abrite le magasin japonais de vêtement Uniqlo

 

IMG_3866IMG_0037

 

 

 

 

 

De l’hôtel le Tellier à Uniqlo en passant par la société des  Cendres

Construite  en  1866  à l’emplacement de l’hôtel Le Tellier,  l’usine fut créée par la société des Cendres.
Ainsi, en 1859 un groupe de bijoutiers, joailliers, orfèvres du quartier du Marais à Paris, décidait de fonder une société afin de procéder à la récupération des métaux précieux contenus dans leurs déchets de fabrication, déchets plus généralement désignés sous le terme de « cendres ». La société ainsi créée fut appelée « SOCIÉTÉ DES CENDRES ».

 

 

IMG_0038
Cette société,  qui était la dernière du Marais encore en activité, a déménagé   en 2002.

 

 

 

 

 

En 2010, la Société des Cendres tient à restaurer et reconvertir son patrimoine en dépit du « Plan de sauvegarde du Marais » qui vise à détruire les ouvrages postérieures au XVIIIe siècle situés dans les coeurs d’îlots du Marais.

Elle confie à l’architecte Pierre Audat et au bureau d’étude Cotec la mission de sauvegarder ce site et son outillage, de restaurer et de révéler ses qualités architecturales et, de redonner une nouvelle vie à ce remarquable témoignage de la Révolution Industrielle au coeur de Paris.

« Nous aurions pu tout démolir et construire un immeuble. Cela aurait été plus rentable. Mais nous avons préféré préserver le site et le remettre en état », indique Jean-Cyrille Boutmy, administrateur de la Société des Cendres, entreprise maintenant installée à Vitry (Val-de-Marne), toujours propriétaire du site.

ci-dessous maquette du projet  présentée à l’exposition le « Marais en héritage (s)  » au musée Carnavalet

 

Le site est désormais accessible au public grâce à l’ouverture de la boutique UNIQLO, tout en conservant un espace dédié à l’histoire de l’usine, comprenant une scénographie de Pierre Audat et Sophia Boudou et présentant les machines et outillages utilisés dans l’atelier des Cendres ainsi qu’une maquette de l’usine représentant son état d’origine.

 

L’intérieur de « l’usine avec ses pulls et doudounes »…

et le petit musée au sous-sol…

 

 

Sources :

Projet Architecte Audat
Société des Cendres
Vive le Marais
Paris-bise-art
Le piéton de Paris
Le Parisien

 

 

 

Publié dans Paris quartiers | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Les mots de la République

IMG_0055Des mots, des phrases, des poèmes, des dessins, des caricatures,  des slogans, des lettres, des parapluies, des fleurs, des bouquets, des couronnes de fleurs, des bougies, des cierges, des larmes, des embrassades,  pour  dire les maux.

Des enfants, des grands parents, des papas,  des mamans, des ados, des trentenaires, des parisiens, des touristes, des journalistes du monde entier  pour lire les mots.

Hier soir place de la République

(cliquer sur les photos pour agrandir)

Publié dans Paris événements manifestations installations fêtes, Uncategorized | Marqué avec | Laisser un commentaire

Que font ces hommes bleus dans le lac du parc Monsouris ?

busteBien sûr Dimanche  le soleil me tapait sur le crâne, bien sûr je sortais d’un repas dominical copieux, bien sûr j’ai des lunettes pas toujours bien nettoyées…. mais de là à voir des hommes bleus sortir à moitié du lac du parc Montsouris il y a un grand pas  !

Et ce pas,   c’est l’artiste Pedro Mazorati qu’il l’a fait  avec son installation   « Where The Tides Ebb and Flow «  mise en place à l’occasion de la Cop21 pour l’illustrer la montée des eaux.

IMG_3936

 

 

 

 

 

 

IMG_3940

 

 

IMG_3933IMG_3941

Publié dans Clic Clac, Paris et les artistes, Paris événements manifestations installations fêtes | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

A la recherche des vestiges du château des Tuileries perdu

Que reste t-il des Tuileries une fois la fumée de l’incendie de  mai 1871 dissipée et la démolition achevée ? Des ruines, des vestiges dispersés un peu partout en France, à l’étranger  mais aussi à Paris.

Jardin des Tuileries

Lors de la démolition du palais en  1883 , l’état réserva deux arcades. Celles-ci  furent reconstruites dans le jardin des Tuileries, au pied de la Terrasse du jeu de paume. L’une était de Philibert de l’Orme, l’autre de Jean Bullant, son successeur sur le chantier du Palais des Tuileries. L’état des arcades se dégradant, on dut les retirer en 1993.

tuileriesarcadeancien

 

 

 

 

Celle de Philibert Delorme a été reconstruite non loin du bassin rond , côté Seine. Toutes les pierres ne sont pas d’origine.

 

une arcade des Tuileries dans le jardin des Tuileries coté Seine

IMG_9444

 

 

 

 

 

 

Musée du Louvre

 

Une arcade ionique

Une autre arcade a subit  des déménagements.   Après avoir été remontée en 1883 dans la cour de l’École des ponts et chaussées,  elle  a été  mis à l’abri  en 2011 au Louvre dans la cour Marly. Cette oeuvre provenait de la façade sur jardin du pavillon central.

IMG_9345IMG_9344

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous le  carrousel du Louvre, le fronton du palais des Tuileries

En 1664, Colbert surintendant des Bâtiments du roi demande à l’architecte Louis Le Vau l’unification des façades du château. Au centre le grand pavillon fut restructuré à la manière du pavillon de l’horloge du Louvre dû à Jacques Le Mercier. Sur chacune des faces il dressa un fronton  orné de statues couchées, entouré sur l’attique d’un cortège de statues debout.
IMG_9503

 Le jardin du Trocadero

Sur la droite quand vous regardez la tour Eiffel vous trouvez deux arches comme abandonnées de tous et livrées quelque peu à la végétation. L’une provient des vestiges de l’hôtel de ville et l’autre des Tuileries.

arche vestige des Tuileries dns le jardin du Trocadero

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le square Georges Cain

Un autre vestige, le fronton du pavillon de l’horloge, est visible dans le square Georges Cain ( 3ème)  . Ce square,  qui  été aménagé à l’emplacement du jardin de hôtel Le Pelletier de Saint Fargeau,   fut rattaché en 1989 au musée Carnavalet.  Il devint alors une annexe du musée exposant des oeuvres lapidaires.

Georges-cain-04

 

 

 

 

 

 

Ce fronton ornait en 1901  le fronton tuileries achille picartdessus de la porte d’un entrepôt appartenant à l’entrepreneur Achille Picard qui s’était fait adjuger les ruines des Tuileries pour 33 500 francs le 4 décembre 1882.

 

 

9 rue Murillo (75008)

Près du parc Monceau  la cour du 9 rue Murillo héberge  des vestiges du château des Tuileries et plus précisément de l’arc du grand escalier de Percier et Fontaine  du pavillon central.

IMG_4114Ce remontage est du à l’architecte Gustave Clausse qui récupéra lui-même ces éléments des Tuileries grâce à ses liens avec Edmond Guillaume l’architecte chargé de la démolition des Tuileries.

 

 

 

et tous les autres vestiges …à découvrir un peu partout

vente enchères tuileries

 

 

Picart , l ‘entrepreneur chargé de la démolition organisa  un commerce de vestiges débité en presse papier en association avec le Figaro qui les offrait à ses abonnés.

(source de l’image : Les Tuileries
Fastes et maléfices d’un palais disparu
)
Il est même encore possible de nos jours d’en acquérir dans les salles des ventes

Capture d’écran 2015-11-06 à 12.21.34

De nombreuses pièces de façades furent également vendues à des personnalités privées ou publiques.

G.Lenôtre raconte  dans   Les Tuileries Fastes et maléfices d’un palais disparu » Achille Picard n’était pas un démolisseur sans entrailles ; il avait, au cours de sa carrière, donné le coup de grâce à tant et tant de maisons historiques que son cœur d’exécuteur des vieilles demeures s’était attendri : il signalait aux riches collectionneurs les pièces curieuses de ses chantiers … »

Ainsi des vestiges peuvent se trouver partout  dans l’hexagone mais aussi plus loin.

En Corse,  le château de la Punta

Le  Château de la Punta à 15km d’Ajaccio  construit de 1888 à 1891 par Vincent pour le duc Pozzo di Borgo et son fils  est inspiré du pavillon Bullant du palais des Tuileries, dont il reprend une partie des façades, tout en intégrant d’autres parties provenant des divers pavillons qui composaient le palais.

Puntasud

 

 

 

 

 

Et si l’on reconstruisait les Tuileries ?

Si cela vous intéresse,  sachez qu’il existe un comité national pour la reconstruction des Tuileries.

comité

 

 

Sources :

Grande Galerie,  le journal du Louvre . n°16 juin-juil 2011
Paris Vestiges. Ruth Fiori; Parigramme; Mars 2014
Paris en histoires. XVIIè et XVIIIé siècles. Philippe Krief. Editions Massin. 2007
https://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_des_Tuileries

http://fr.academic.ru/dic.nsf/%20frwiki/1284735

http://unpointculture.com/2015/01/23/lieux-inexplores-du-louvre-le-fronton-du-palais-des-tuileries/

http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=105Les Tuileries  Fastes et maléfices d’un palais disparu  G. Lenotre   de l’Académie française

http://www.interromania.com/fr/literatura/attivita-altre/le-chateau-de-la-punta-historique-2116.html

 

 

 

 

 

Publié dans Paris histoire | Marqué avec , , , , , , , , , | 5 commentaires

Ballade à la Fiac aux Tuileries un dimanche d’automne

Capture d’écran 2015-10-27 à 14.19.27Au milieu des arbres aux feuilles dorées sous un ciel d’été indien,  j’ai cheminé entre les installations de la Fiac hors les murs.
Mais,  j’ai  écouté les étudiants de l’école du Louvre me livrer les clés des oeuvres exposées. Poubelles fondues sculptées, blocs de polystyrène, doigts de pierre…: le projet et sa genèse, l’artiste et son histoire.  Saluons donc l’initiative de ce partenariat Fiac école du Louvre.

Mon installation préférée ( et celle des mouettes)  est sans conteste  « Circle of Animals/ Zodiac Heads, 2010« 
de Ai Weiwei.  Une réinterprétation des douze signes du zodiaques qui ornaient la célèbre fontaine horlogère du Yuanming Yuan, le palais d’Eté de Pékin, mis à sac en 1860 pendant la seconde guerre de l’opium.

 

sans oublier tous autres …

et même si c’est fini et que toutes façon vous n’aviez pas l’intention de débourssez 40 euros vous pouvez encore visiter l’exposition du Grand Palais grâce à la visite virtuelle

Visite virtuelle 2015 de la FIAC  Grand Palais

Visite virtuelle 2015 de la FIAC Grand Palais

(cliquez sur l’image pour accéder à la visite virtuelle)

Publié dans Paris et les artistes, Paris événements manifestations installations fêtes | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire