De l’hôtel le Tellier à Uniqlo en passant par la société des Cendres

Lors de ma visite au square des Rosiers j’avais  remarquée une intrigante cheminée d’usine. Située au 39 rue des Francs Bourgeois, cette usine, la Société des Cendres   était jusqu’en 2002 la dernière du Marais. Actuellement le bâtiment abrite le magasin japonais de vêtement Uniqlo

 

IMG_3866IMG_0037

 

 

 

 

 

De l’hôtel le Tellier à Uniqlo en passant par la société des  Cendres

Construite  en  1866  à l’emplacement de l’hôtel Le Tellier,  l’usine fut créée par la société des Cendres.
Ainsi, en 1859 un groupe de bijoutiers, joailliers, orfèvres du quartier du Marais à Paris, décidait de fonder une société afin de procéder à la récupération des métaux précieux contenus dans leurs déchets de fabrication, déchets plus généralement désignés sous le terme de « cendres ». La société ainsi créée fut appelée « SOCIÉTÉ DES CENDRES ».

 

 

IMG_0038
Cette société,  qui était la dernière du Marais encore en activité, a déménagé   en 2002.

 

 

 

 

 

En 2010, la Société des Cendres tient à restaurer et reconvertir son patrimoine en dépit du « Plan de sauvegarde du Marais » qui vise à détruire les ouvrages postérieures au XVIIIe siècle situés dans les coeurs d’îlots du Marais.

Elle confie à l’architecte Pierre Audat et au bureau d’étude Cotec la mission de sauvegarder ce site et son outillage, de restaurer et de révéler ses qualités architecturales et, de redonner une nouvelle vie à ce remarquable témoignage de la Révolution Industrielle au coeur de Paris.

« Nous aurions pu tout démolir et construire un immeuble. Cela aurait été plus rentable. Mais nous avons préféré préserver le site et le remettre en état », indique Jean-Cyrille Boutmy, administrateur de la Société des Cendres, entreprise maintenant installée à Vitry (Val-de-Marne), toujours propriétaire du site.

ci-dessous maquette du projet  présentée à l’exposition le « Marais en héritage (s)  » au musée Carnavalet

 

Le site est désormais accessible au public grâce à l’ouverture de la boutique UNIQLO, tout en conservant un espace dédié à l’histoire de l’usine, comprenant une scénographie de Pierre Audat et Sophia Boudou et présentant les machines et outillages utilisés dans l’atelier des Cendres ainsi qu’une maquette de l’usine représentant son état d’origine.

 

L’intérieur de « l’usine avec ses pulls et doudounes »…

et le petit musée au sous-sol…

 

 

Sources :

Projet Architecte Audat
Société des Cendres
Vive le Marais
Paris-bise-art
Le piéton de Paris
Le Parisien

 

 

 

Publié dans Paris quartiers | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Les mots de la République

IMG_0055Des mots, des phrases, des poèmes, des dessins, des caricatures,  des slogans, des lettres, des parapluies, des fleurs, des bouquets, des couronnes de fleurs, des bougies, des cierges, des larmes, des embrassades,  pour  dire les maux.

Des enfants, des grands parents, des papas,  des mamans, des ados, des trentenaires, des parisiens, des touristes, des journalistes du monde entier  pour lire les mots.

Hier soir place de la République

(cliquer sur les photos pour agrandir)

Publié dans Paris événements manifestations installations fêtes, Uncategorized | Marqué avec | Laisser un commentaire

Que font ces hommes bleus dans le lac du parc Monsouris ?

busteBien sûr Dimanche  le soleil me tapait sur le crâne, bien sûr je sortais d’un repas dominical copieux, bien sûr j’ai des lunettes pas toujours bien nettoyées…. mais de là à voir des hommes bleus sortir à moitié du lac du parc Montsouris il y a un grand pas  !

Et ce pas,   c’est l’artiste Pedro Mazorati qu’il l’a fait  avec son installation   « Where The Tides Ebb and Flow «  mise en place à l’occasion de la Cop21 pour l’illustrer la montée des eaux.

IMG_3936

 

 

 

 

 

 

IMG_3940

 

 

IMG_3933IMG_3941

Publié dans Clic Clac, Paris et les artistes, Paris événements manifestations installations fêtes | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

A la recherche des vestiges du château des Tuileries perdu

Que reste t-il des Tuileries une fois la fumée de l’incendie de  mai 1871 dissipée et la démolition achevée ? Des ruines, des vestiges dispersés un peu partout en France, à l’étranger  mais aussi à Paris.

Jardin des Tuileries

Lors de la démolition du palais en  1883 , l’état réserva deux arcades. Celles-ci  furent reconstruites dans le jardin des Tuileries, au pied de la Terrasse du jeu de paume. L’une était de Philibert de l’Orme, l’autre de Jean Bullant, son successeur sur le chantier du Palais des Tuileries. L’état des arcades se dégradant, on dut les retirer en 1993.

tuileriesarcadeancien

 

 

 

 

Celle de Philibert Delorme a été reconstruite non loin du bassin rond , côté Seine. Toutes les pierres ne sont pas d’origine.

 

une arcade des Tuileries dans le jardin des Tuileries coté Seine

IMG_9444

 

 

 

 

 

 

Musée du Louvre

 

Une arcade ionique

Une autre arcade a subit  des déménagements.   Après avoir été remontée en 1883 dans la cour de l’École des ponts et chaussées,  elle  a été  mis à l’abri  en 2011 au Louvre dans la cour Marly. Cette oeuvre provenait de la façade sur jardin du pavillon central.

IMG_9345IMG_9344

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous le  carrousel du Louvre, le fronton du palais des Tuileries

En 1664, Colbert surintendant des Bâtiments du roi demande à l’architecte Louis Le Vau l’unification des façades du château. Au centre le grand pavillon fut restructuré à la manière du pavillon de l’horloge du Louvre dû à Jacques Le Mercier. Sur chacune des faces il dressa un fronton  orné de statues couchées, entouré sur l’attique d’un cortège de statues debout.
IMG_9503

 Le jardin du Trocadero

Sur la droite quand vous regardez la tour Eiffel vous trouvez deux arches comme abandonnées de tous et livrées quelque peu à la végétation. L’une provient des vestiges de l’hôtel de ville et l’autre des Tuileries.

arche vestige des Tuileries dns le jardin du Trocadero

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le square Georges Cain

Un autre vestige, le fronton du pavillon de l’horloge, est visible dans le square Georges Cain ( 3ème)  . Ce square,  qui  été aménagé à l’emplacement du jardin de hôtel Le Pelletier de Saint Fargeau,   fut rattaché en 1989 au musée Carnavalet.  Il devint alors une annexe du musée exposant des oeuvres lapidaires.

Georges-cain-04

 

 

 

 

 

 

Ce fronton ornait en 1901  le fronton tuileries achille picartdessus de la porte d’un entrepôt appartenant à l’entrepreneur Achille Picard qui s’était fait adjuger les ruines des Tuileries pour 33 500 francs le 4 décembre 1882.

 

 

9 rue Murillo (75008)

Près du parc Monceau  la cour du 9 rue Murillo héberge  des vestiges du château des Tuileries et plus précisément de l’arc du grand escalier de Percier et Fontaine  du pavillon central.

IMG_4114Ce remontage est du à l’architecte Gustave Clausse qui récupéra lui-même ces éléments des Tuileries grâce à ses liens avec Edmond Guillaume l’architecte chargé de la démolition des Tuileries.

 

 

 

et tous les autres vestiges …à découvrir un peu partout

vente enchères tuileries

 

 

Picart , l ‘entrepreneur chargé de la démolition organisa  un commerce de vestiges débité en presse papier en association avec le Figaro qui les offrait à ses abonnés.

(source de l’image : Les Tuileries
Fastes et maléfices d’un palais disparu
)
Il est même encore possible de nos jours d’en acquérir dans les salles des ventes

Capture d’écran 2015-11-06 à 12.21.34

De nombreuses pièces de façades furent également vendues à des personnalités privées ou publiques.

G.Lenôtre raconte  dans   Les Tuileries Fastes et maléfices d’un palais disparu » Achille Picard n’était pas un démolisseur sans entrailles ; il avait, au cours de sa carrière, donné le coup de grâce à tant et tant de maisons historiques que son cœur d’exécuteur des vieilles demeures s’était attendri : il signalait aux riches collectionneurs les pièces curieuses de ses chantiers … »

Ainsi des vestiges peuvent se trouver partout  dans l’hexagone mais aussi plus loin.

En Corse,  le château de la Punta

Le  Château de la Punta à 15km d’Ajaccio  construit de 1888 à 1891 par Vincent pour le duc Pozzo di Borgo et son fils  est inspiré du pavillon Bullant du palais des Tuileries, dont il reprend une partie des façades, tout en intégrant d’autres parties provenant des divers pavillons qui composaient le palais.

Puntasud

 

 

 

 

 

Et si l’on reconstruisait les Tuileries ?

Si cela vous intéresse,  sachez qu’il existe un comité national pour la reconstruction des Tuileries.

comité

 

 

Sources :

Grande Galerie,  le journal du Louvre . n°16 juin-juil 2011
Paris Vestiges. Ruth Fiori; Parigramme; Mars 2014
Paris en histoires. XVIIè et XVIIIé siècles. Philippe Krief. Editions Massin. 2007
https://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_des_Tuileries

http://fr.academic.ru/dic.nsf/%20frwiki/1284735

http://unpointculture.com/2015/01/23/lieux-inexplores-du-louvre-le-fronton-du-palais-des-tuileries/

http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=105Les Tuileries  Fastes et maléfices d’un palais disparu  G. Lenotre   de l’Académie française

http://www.interromania.com/fr/literatura/attivita-altre/le-chateau-de-la-punta-historique-2116.html

 

 

 

 

 

Publié dans Paris histoire | Marqué avec , , , , , , , , , | 5 commentaires

Ballade à la Fiac aux Tuileries un dimanche d’automne

Capture d’écran 2015-10-27 à 14.19.27Au milieu des arbres aux feuilles dorées sous un ciel d’été indien,  j’ai cheminé entre les installations de la Fiac hors les murs.
Mais,  j’ai  écouté les étudiants de l’école du Louvre me livrer les clés des oeuvres exposées. Poubelles fondues sculptées, blocs de polystyrène, doigts de pierre…: le projet et sa genèse, l’artiste et son histoire.  Saluons donc l’initiative de ce partenariat Fiac école du Louvre.

Mon installation préférée ( et celle des mouettes)  est sans conteste  « Circle of Animals/ Zodiac Heads, 2010« 
de Ai Weiwei.  Une réinterprétation des douze signes du zodiaques qui ornaient la célèbre fontaine horlogère du Yuanming Yuan, le palais d’Eté de Pékin, mis à sac en 1860 pendant la seconde guerre de l’opium.

 

sans oublier tous autres …

et même si c’est fini et que toutes façon vous n’aviez pas l’intention de débourssez 40 euros vous pouvez encore visiter l’exposition du Grand Palais grâce à la visite virtuelle

Visite virtuelle 2015 de la FIAC  Grand Palais

Visite virtuelle 2015 de la FIAC Grand Palais

(cliquez sur l’image pour accéder à la visite virtuelle)

Publié dans Paris et les artistes, Paris événements manifestations installations fêtes | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Au secours la maison fond

IMG_3925Non vous n’avez pas trop bu, cette maison est bien penchée et nous sommes pas à Pise mais gare du Nord. Cette maison  est l’oeuvre (nommée « la maison Fond »)  de Leandro Erlich   et a été inaugurée lors de la dernière nuit blanche.
Avec cette maison en train de fondre,  l’artiste a voulu montrer que les phénomènes météorologiques extrêmes associés aux changements climatiques  ont impact même sur les monuments les plus emblématiques de notre planète.

IMG_3925 IMG_3927

Publié dans Paris ballades, Paris quartiers, Paris street-art | Marqué avec , , | Un commentaire

Le défilé des vendanges de Montmartre

FVDM_AFFICHE_180Vieille de plus de 80 ans, la Fête des Vendanges de Montmartre célèbre la tradition et les vignes de la Butte depuis 1934. Ainsi, tous les deuxième dimanche d’octobre, a lieu le défilé des confréries. Paris pépites y était pour vous.

 

Publié dans Paris événements manifestations installations fêtes | Marqué avec | Laisser un commentaire

En visite à l’hôtel de Roquelaure : baudet du Poitou, dorures et développement durable

Paris-7-ardt-Hôtel-de-Roquelaure-DSC_0014 IMG_4064     L’histoire

C’est en 1709 que le maréchal de Roquelaure décide de s’installer au 246 boulevard Saint Germain. Il est vendu en juillet 1740 à Mathieu-François Molé, premier président du Parlement de Paris. Saisi en 1793 à l’arrestation de son propriétaire (guillotiné en 1794), l’hôtel est transformé en asile de galeux puis rendu à la famille Molé en 1796. En 1808, Cambacérès fait l’acquisition de l’hôtel Roquelaure et de l’hôtel de Lesdiguères qui lui est contigu. Il y réside jusqu’à son départ pour l’exil en 1816. L’hôtel est vendu la même année à la duchesse de Penthièvre. Sous la monarchie de Juillet, l’hôtel est affecté au Conseil d’État. En 1839, l’hôtel est affecté au ministère des Travaux publics, qui deviendra plus tard, ministère de l’Équipement, et en 2007,  ministère de l’Écologie et du Développement durable.

La visite

Publié dans Journées du Patrimoine, Paris histoire, Paris quartiers | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

En visite à hôtel de Montmorin : dorures, peintures, faune, flore et abri anti-bombardement

ministere outre merIMG_4022A l’occasion de la 32 éme édition du des journées du patrimoine :  visite du ministère de l’Outre-mer logé dans l’hôtel de Montmorin (27 rue Oudinot 75007).

 

 

L’histoire

Dans ce quartier tout récemment créé  que Jean Baptiste Gaillard de Beaumanoir  acquis une propriété  en 1768 qu’il fit transformer par un certain Brongniart. Les travaux ruinèrent Beaumanoir et ce fut Montmorin, ministre des affaires étrangères sous Louis XVI qui s’y installa avec sa famille.
Après la révolution l’hôtel vit passer successivement huit propriétaires dont Rapp. En  1847 la ville de Paris en fit l’acquisition pour y établir la maison mère des frères des écoles chrétiennes. En 1905, les Religieux sont contraints de quitter l’Hôtel, n’étant plus aptes à remplir leurs fonctions, selon la Ville de Paris. Loin d’être abandonné, l’Hôtel de Montmorin est convoité et voit s’installer, en 1910, le Ministère des Colonies. En 1959  l’Hôtel de Montmorin  devient officiellement le Siège du Ministère des DOM-TOM (actuellement appelé le ministère des Outre-Mer).

La visite en images

Vous noterez en passant la faune et la flore des pays d’outre-mer exposées pour l’occasion.

 L’abri anti-bombardement

En 1937, des instructions militaires furent données en vue d’assurer la défense passive et un projet d’abri souterrain fut envisagé en deux sous-sols sous l’aile est.  On peut visiter aujourd’hui la salle comportant un système de ventilation produite par alimenté, en cas de coupure électrique,  par l’énergie humaine produite par des pédaliers de bicyclettes. Cet abri a fonctionné normalement pendant la guerre  mais ce sont les troupes allemandes qui s’en sont surtout servies pendant l’occupation.

 

Publié dans Journées du Patrimoine, Paris histoire, Paris quartiers | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Paris journée sans voitures

Journée sans voitures mais pas sans piéton, danseur, vélo, patinette, skate, planche à voile, vélo taxi, voiture à pédales….

IMG_4094

 

 

IMG_4099

 

 

IMG_4093

 

IMG_4091

 

 

IMG_4098

IMG_4102IMG_4101

Publié dans Paris événements manifestations installations fêtes | Marqué avec | Laisser un commentaire