Quand l’art deco séduit le monde

afficheUne exposition à la fois très didactique et très dense  à voir absolument.

Les singularités du style Art Déco sont mises en lumière au travers de mobilier, maquettes et dessins d’architecture mais aussi sculptures, peintures et objets d’art, et présentées sur une étendue de 1 100 m². L’exposition s’organise selon une suite de séquences thématiques qui s’attachent à démontrer les clés du succès international du style Art Déco et ses influences dans les différents domaines artistiques.

Art nouveau art deco faites la différence

Bien que si proches dans le temps, les styles Art Nouveau et Art Déco diffèrent considérablement. Judicieusement, en ouverture de l’exposition, le commissaire Emmanuel Bréon a placé côte-à-côte des éléments des deux styles pour aider le visiteur à « faire la différence ». : le Castel d’Orgeval d’Hector Guimard (Art Nouveau) et la Villa Cavrois de Mallet-stevens (Art déco).

Robert Mallet-Stevens Villa Cavois
Robert Mallet-Stevens Villa Cavrois
Hector Guimard  Castel d'Orgeval
Hector Guimard Castel d’Orgeval

 

 

 

 

 


Le contexte

La femme moderne

La femme est désormais sur tous les fronts : science, sport, art, architecture, mode, design. La «  garçonne  » fume, prend des «  drinks  » au comptoir de clubs de jazz, conduit des avions, choisit  et choisit son architecte.  Représentative de ces nouvelles amazones, Tamara de Lempicka, grâce à son talent de peintre peut s’offrir un atelier moderniste construit par Robert Mallet-Stevens. C’est à sa soeur, la talentueuse Adrienne Gorska, qu’elle confie l’aménagement intérieur du studio-atelier tout en aluminium.Dans le domaine de la conquête de l’air, c’est Hélène Boucher qui tient la vedette. Elle n’oublie pas d’être élégante à l’image de Coco Chanel  et les couturiers inventent pour elle le Sportwear.

IMG_2074 IMG_2139IMG_2123

 

 

 

 

Ouverture d’esprit

Laissant tomber  pour un temps sa ceinture de banane, Joséphine Baker remet les pendules à l’heure en rappelant  ce que l’art moderne doit à sa culture africaine. Habib Benglia a été le premier acteur noir professionnel en France dans les années 30.

Buste d'Habib Benglia
Buste d’Habib Benglia
Joséphine Baker
Joséphine Baker

 

 

 

 

 

L’automobile et l’aviation

Henri Farman transforme son bombardier – Le Goliath de 1917– en premier avion de ligne. Pour aller très vite d’une capitale à l’autre, les architectes Art Déco conçoivent leurs premières aérogares, tours de contrôle et pistes d’atterrissage. Les peintres, les sculpteurs et les affichistes s’emparent de la légende en racontant à l’infini les nouveaux exploits et les distances conquises.
Louis Renault comme André Citroën commencent à fuseler leurs voitures, ce qui produira les fameuses Torpédos. Les sculpteurs créent des bouchons de radiateur ou « mascottes » qui racontent l’époque et célèbrent ses gloires : Suzanne Lenglen, Dranem, Mistinguett ou Le Kid de Charlie Chaplin. Les architectes Robert Mallet-Stevens, Michel Roux-Spitz, Albert Laprade, rivalisent d’imagination pour ranger et « empiler » les automobiles dans de très fonctionnels garages.

IMG_2080IMG_2158garage1925

 

 

 

avion2_002 avion2_001 salon aviation

 

 

 

IMG_2085 IMG_2084IMG_2087

 

 

 

 

 

L’exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes, Paris 1925

 

IMG_2096 IMG_2095 IMG_2097

 

 

 

 

L’exposition internationale des arts décoratifs et industriels de 1925 marque l’apogée de l’art déco.
Selon le règlement «sont admises à l’exposition les œuvres d’une inspiration nouvelle et d’une originalité réelle exécutées et présentées par les artistes artisans, industriels, créateurs de modèles et éditeurs et rentrant dans les arts décoratifs  »

IMG_2098IMG_2098Pour abriter toutes ces créations 21 pays
invités, régions et villes française, sociétés commerciales bâtissent quantités de pavillons qui  forment sur 23 hectares une véritable ville dans la ville.
Celle-c s’étend d’est en ouest, de la place de la Concorde au pont de l’Alma et, du nord au sud, du rond point des champs Elysées aux Invalides.

IMG_2098IMG_2098IMG_2098IMG_2098
L’exposition de  1925 est notamment marquée par les pavillons de l’Ambassade française et de la Manufacture de Sèvres  ainsi que par le Pavillon du tourisme de  Robert Mallet-Stevens et le Pavillon du collectionneur de Jacques-Émile Ruhlmann, construit par Pierre Patoutet aménagé en collaboration avec les sculpteurs Joseph Bernard et Alfred Janniot ou le peintre Jean Dupas.

 

Salon hotel du collectionneur

Salon hotel du collectionneur

hotel du collectionneur

Hotel du collectionneur

Pavillon du tourisme

Pavillon du tourisme

 

 

 

 

 

 

 

Les grands magasins ont eux aussi proposé leurs pavillons

 

Pomone Bon Marché

Pomone Bon Marché

Primavera Printemps

Primavera Printemps

 

 

 

 

 

Galeries  Lafayette

Galeries Lafayette

Studium Grand magasin du Louvre

Studium Grand magasin du Louvre

 

 

 

 

 

Art deco en France

Suivront la reconstruction de l’après-guerre 1914/18 et le  développement de l’architecture Art Déco en France, notamment dans le domaine public  (aéroports, gares, hôpitaux, lycées) mais aussi villas privées, magasins   : Samaritaine à Paris (Henri Sauvage, 1933), Bibliothèque Carnegie à Reims (Max Sainsaulieu, 1928), Hôtel Plazza à Biarritz (Louis-Hippolyte Boileau, 1928), Gare de Lens (Urbain Cassan, 1926), La Piscine à Roubaix(Albert Baert, 1932) ou la Bourse du travail à Bordeaux (Jacques  D’Welles, 1938)

 

Immeuble d’habitation  « Studio building »  Paris 16eme

Immeuble d’habitation
« Studio building »
Paris 16eme

La Samaritaine

La Samaritaine

 

 

 

 

 

 

Les paquebots ambassadeurs de l’art déco

le Normandie_002IMG_2157

 

 

 

Les paquebots construits dans l’entre-deux guerres, tels l’Ile de- France (1926) et le Normandie (1932), seront les véritables ambassadeurs du goût pour le style Art Déco. Un espace reconstitué d’après le Normandie cherchera de faire renaître leur magie par des photographies, portfolios et dessins.

L’influence internationales


art deco alcove

Dans sa dernière partie, l’exposition, à l’abri de petites alcôves, décline l’influence de l’art déco dans les grandes villes du monde. New York (son Rockefeller Center, son Chrysler building…), Boston, Chicago, Montréal, Buenos Aires, Rio (son Christ dû à Paul Landowski), Shanghai.

Lectures complémentaires

Sur l’exposition de la Cité de l’Architecture

 Le site de l’expo
Libération : les cocoricos de l’art déco
Le Figaro Exposition 1925, quand l’Art Déco séduit le monde
France Inter : quand art déco séduit le monde
Culture box : « Quand l’art déco séduit le monde » et le visiteur de la Cité de l’Architecture
Pixel création : 1925 Quand l’Art Déco séduit le monde

Sur l’exposition de 1925 à Paris

Album photo Flikr très complet Exposition internationale des Arts Décoratifs et industriels modernes – Paris 1925  RUAMPS ©
L’exposition de 1925 à Paris
Video You Tube: Exposition des Arts Décoratifs, Paris 1925
Histoire image : Exposition des arts décoratifs de 1925
Arte média ;: quand art déco séduit le monde
Page wikipédia sur l’exposition de 1925
Photos des pavillons de l’exposition

Sur l’art déco à Paris

Cours en vidéo sur l’art déco à Paris
Tous les lieux art déco à Paris
Les Paris DLD : achitecture art déco à Paris
Paris art déco les années folles (album photo Flikr)
Le pool modernisme à Paris album photo Flikr
L’architecture parisienne des années 20 à 40
Site sur Mallet Stevens

 Ouvrages sur l’art déco à Paris

Paris Art déco
Plum Gilles (Auteur)
Editeur : PARIGRAMME
Paris décors : Art nouveau – Art déco…
Dominique Camus (Auteur)
Editeur : BONNETON CHRISTINE
Paris art déco
Jean-Marc Labordière (Auteur)
Editeur : Charles Massin

Visites de musée  complémentaires :

 

Ce contenu a été publié dans Paris exposition, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Quand l’art deco séduit le monde

  1. Bonjour,
    Je suis agréablement surpris par le contenu et la qualité de votre blog. Je suis passionné par cette période. Je vous invite à consulter mon site web consacré aux luminaires des années 30, documentation, archives, restauration de luminaires art déco… . N’hésitez pas à me donner vos impressions.

    Très cordialement

    Raphaël Armand
    06 10 65 39 58

    http://raphaelarmand.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>